Le vélo est le moyen de transport le plus flexible, par tous les temps et toutes les saisons. Avec l’arrivée des premiers froids, comment communiquer pour accompagner vos salariés à la pratique du vélo ?

 

Le vélo reste un moyen de transport plébiscité pour se rendre au travail. L’utilisation du vélo permet de faire face à bien des aléas, il présente le bénéfice de la pratique d’une activité sportive, une meilleure productivité, moins d’absentéisme, une ponctualité améliorée, moins de bouchons ou de retards dus aux grèves…  Encourager vos salariés à vélotafer, c’est aussi les inciter à participer à la protection de l’environnement. 

Comme le dirait votre communauté de vélotafeurs, il n’y a pas de mauvais temps, mais seulement de mauvais équipements ! Alors quelles actions mettre en place avec vos salariés pour encourager la mobilité à vélo ? 

Pour vous aider, voici quelques conseils pour accueillir votre équipe dans les meilleures conditions !

Aménager les sites employeurs

Pour commencer à mettre en place votre démarche, il est indispensable d’adapter vos locaux à la pratique du vélo, en transformant le lieu de travail pour qu’il soit optimal pour le stationnement, l’entretien, ou même la réparation des vélos. 


Proposer des équipements de confort : vous pouvez mettre en place un vestiaire pour permettre à vos employés de se changer, des douches, des casiers ou des espaces de rangements du matériel


Agencer un espace dédié pour les salariés où ils peuvent trouver des outils de maintenance pour entretenir leurs vélos


Installer un parking couvert pour protéger les vélos ou autre dispositif de stationnement. Dans ce cadre, n’oubliez pas que le programme OEPV peut vous accompagner dans ce type d’installation. 

 


Encourager la pratique et fédérer par la prévention et la pédagogie

Motiver les salariés au vélotaf, c’est aussi les sensibiliser et les accompagner dans cette démarche. La mise en place de ces différentes actions contribuera à créer et soutenir une véritable communauté vélo qui sera ambassadrice de la pratique.

 


Organiser un temps de diagnostic des vélos, de conseils et/ou de réparation aux cyclistes au sein de l’établissement (en interne avec les collaborateurs ambassadeurs ou en faisant intervenir des prestataires). Le programme OEPV propose d’ailleurs plusieurs prestations techniques à découvrir ici.


Distribuer des équipements de sécurité, comme des gilets réfléchissants, des kits d’éclairage ou des bons d’achats pour s’équiper et pour motiver la pratique du vélo par tous les temps.


Installer sur les sites employeurs un stand d’information et de sensibilisation sur les bienfaits du vélo et les bonnes pratiques d’usage.


Proposer des défis mobilités à vos salariés, ou encore des moments de convivialité comme des balades lumineuses à vélo ou des sorties ponctuelles (séminaire…).


Disposer d’une flotte de vélos pour encourager les déplacements de vos collaborateurs tout au long de la journée de travail, de manière à donner envie et convaincre sur les bienfaits du vélo au quotidien.


Former vos équipes pour accompagner la pratique du vélo ou une remise à niveau. Remise en selle, conduite aux abords du lieu de travail, prise en main d’un vélo à assistance électrique, ou encore rappel des bonnes pratiques et code de la route peuvent être réalisés également dans le cadre du programme OEPV.



Adapter sa communication vélo sur une période hivernale

Afin d’élever sa communauté de vélotafeurs, nous conseillons de communiquer sur les réflexes à avoir pour des déplacements à vélo l’hiver. Des salariés suffisamment informés pour vélotafer en toute sécurité !


Les lumières : il faut s’assurer qu’elles soient bien fonctionnelles et aux normes. La FUB dispose d’une Commission Éclairage qui est chargée de tester depuis 2017, en partenariat avec l’IUT de Soissons, des éclairages vélos avants et arrières. Pour vous accompagner et proposer les meilleurs équipements à vos équipes, consultez  les résultats de ces études annuelles sur le lien suivant. Vous pouvez également participer à la campagne organisée par la FUB “Cyclistes, brillez” qui sensibilise à l’importance d’un vélo bien éclairé.


Les garde-boues : il est conseillé d’en installer pour protéger des projections d’eau ou même de sel.


L’état des pneus : ils doivent bien adhérer au sol pour éviter de glisser sur des sols humides.


Les vêtements : inciter les salariés à s’habiller pour vélotafer dans de bonnes conditions (gants, couvre-chaussures, bonnet, casque, tour de cou, lunettes, couches thermiques sur le haut du corps, collants longs ou pantalons imperméables, etc.).


Centraliser les recommandations de vélotaf en hiver dans un guide accessible à tous dans l’établissement.



Convaincre les salariés avec des arguments financiers

N’hésitez pas à mettre en avant l’argument financier qui ne pourra qu’encourager les salariés à passer le cap du vélotaf. Les équipements représentent un coût que les aides et primes peuvent alléger.


Présenter le Forfait Mobilité Durable (FMD) qui peut couvrir l’intégralité ou une partie des frais de déplacement des employés, et donc couvrir les frais d’entretien des vélos


Pour les habitués des transports en commun, vous pouvez mettre en avant que la prime vélo est cumulable avec la prime transports en commun. Un excellent moyen de débuter le vélo progressivement !


 

Conclusion

Avec le programme Objectif Employeur Pro-Vélo, nous pouvons vous accompagner dans une autoévaluation de votre politique vélo et mettre en place un plan d’action personnalisé : réunions de cadrage pour orienter vos objectifs, charte d’engagement, sélection de services et d’équipements, audit de labellisation et obtention du label. De quoi afficher votre engagement pro-vélo !